Ode à la féminité au château de Varennes en Bourgogne

Ode à la féminité au château de Varennes en Bourgogne

L’histoire commence au petit matin lorsque la future mariée dort encore… Entre songe et rêverie, elle imagine, elle savoure et attend patiemment ce jour qui changera sa vie à jamais : son mariage. Bercée par ses rêves d’enfant et ce sentiment de profonde quiétude elle s’imagine telle une héroïne de contes fantastiques, pouvant porter de magnifiques toilettes. A l’aube de son mariage, sa robe de mariée se pare de fleurs, tel un jardin luxuriant : une éclosion de féminité et de beauté.

Dans quelques secondes, elle s’éveillera différente
Dans quelques minutes, elle portera la robe de sa vie
Dans quelques heures, elle deviendra femme

Mon axe de travail

Quand j’ai commencé à travailler sur cette histoire, j’ai immédiatement pensé au film « Peau d’âne » de Jacques Demy et les décors somptueux du film « La belle et la bête » réalisé par Christophe Gans. J’ai voulu aller « crescendo » dans mes propositions de robes de mariée jusqu’au moment de grâce : une robe entièrement parsemée de roses.

Je voulais créer une pièce hors norme, comme tombée du ciel par magie.

J’avoue être allée dans un univers très théâtral, racines de mon métier puisque j’étais costumière de théâtre et de cinéma à Paris avant de créer ma propre maison de robes de mariée en Rhônes- Alpes.

Un atelier au château

J’ai également eu la chance de pouvoir « déménager » un bout de mon atelier dans ce magnifique château. Me mettre en scène dans cet écrin fût un des moments les plus émouvants de la journée. Quelle fierté !

Je remercie très chaleureusement toute l’équipe qui m’a permis une nouvelle fois de laisser libre court à mon imagination et à ce que j’affectionne par-dessus tout : la liberté de créer.

L’équipe du shooting

Projet publié sur Magnolia rouge 

Laisser un commentaire